Logo

La maison de retraite de Beit Afram

La maison de retraite de Beit Afram

L'histoire de Beit Afram

La maison de retraite de Beit Afram se trouve dans un village palestinien chrétien, appelé Taybeh. La maison a été nommée d'après le nom biblique de la région, "Afram". Elle a été fondée en 2005, avec l'aide financière de Mgr Angelo Lefei, de Florence (Italie). Le 12 octobre 2005, les 5 premières personnes âgées, dont un prêtre, ont été admises dans la maison. Progressivement, la maison a accueilli 16 personnes au total. En 2015, une nouvelle cuisine a été installée, ainsi qu'une salle de physiothérapie afin d'offrir de meilleurs services aux résidents. Et en raison de la forte demande des familles chrétiennes de toute la Palestine, des travaux de réhabilitation ont été effectués en 2021, permettant de recevoir un plus grand nombre de personnes âgées. Aujourd'hui, elle accueille jusqu'à 28 pensionnaires.

La mission

La maison d'Afram a pour objectif de créer un espace sain pour les personnes âgées, en leur offrant une meilleure qualité de vie, notamment en termes de soins médicaux (médicaments, hygiène, kinésithérapie, alimentation adaptée, atmosphère chaleureuse et empreinte de spiritualité, etc...). L'aspect spirituel revêt en effet une grande importance tant pour les hôtes que pour les employés. Par ailleurs, les activités récréatives sont fortement encouragées, comme écouter de la musique, danser et participer à des jeux stimulants. En outre, les résidents ont la possibilité d'établir des relations sociales avec les membres des institutions environnantes, comme les élèves, les groupes de jeunes chrétiens et les membres de divers mouvements pastoraux.

Bénéficiaires

Cette maison est destinée à servir les personnes âgées chrétiennes palestiniennes, en particulier celles qui résident à Taybeh et dans le Gouvernorat de Ramallah. Les principales raisons de la création de cette maison sont les suivantes

1. l'augmentation du nombre de personnes âgées laissées sans soins adaptés

2. l'absence de maisons similaires dans la région. La maison la plus proche se trouve à Jérusalem, mais elle est inaccessible en raison de la restriction de mouvement causée par le mur d'apartheid.

3. l'augmentation du taux de migration de la jeune génération, qui conduit à laisser leurs parents sans pouvoir leur assurer des soins appropriés.

Qui est responsable de la maison?

Le Patriarcat latin de Jérusalem est directement responsable de la maison, en termes d'entretien et de gestion. Depuis 2011, l'administration de la maison et le suivi des affaires quotidiennes ont été confiés à l'Association des Enfants de Marie, composée de 5 jeunes missionnaires brésiliens. Ils ont un charisme particulier qui témoigne de l'amour miséricordieux de Dieu dans le monde, en offrant divers services axés sur le soulagement de la douleur humaine (physique, sociale, psychologique et spirituelle). Actuellement, les Sœurs du Verbe Incarné assurent le suivi des affaires du centre et s'occupent des affaires des patients.

Comment pouvez-vous nous soutenir?

La maison a surtout besoin de l'aide de professionnels de la santé, en particulier d'infirmières et de physiothérapeutes. C'est pourquoi nous accueillons volontiers les personnes qui souhaitent mettre leur temps et leurs compétences au service des personnes âgées. De même, toute personne ayant des talents musicaux ou créatifs, de la patience et une spiritualité chrétienne sera la bienvenue pour passer un temps de qualité avec les personnes âgées dans une atmosphère d'amusement et d'amour grâce à son talent.

La maison de retraite de Beit Afram